Le neurofeedback, à quoi ça sert ? Les bienfaits démontrés de l’entraînement cérébral à la relaxation au quotidien

 

Le neurofeedback est une pratique d’entraînement cérébral par EEG. Cette méthode, non invasive et indolore, permet d’extraire des informations sur l’activité électrique du cerveau. Le résultat ? La possibilité donnée aux individus d’apprendre à contrôler une région de leur cerveau … Utilisée pendant longtemps pour traiter des pathologies telles que l’épilepsie ou la dépression, cette pratique va aujourd’hui bien plus loin en devenant un outil d’amélioration du bien-être, accessible pour tous, au nombreux bienfaits.

Une meilleur gestion du stress et la sensation de lâcher prise : les bénéfices directs de l’entraînement cérébral à la relaxation

 

La réduction du stress et du stress au travail

Une pratique régulière du neurofeedback sur ondes alpha diminue de façon nette le sentiment d’anxiété. Elle apporte une perception plus positive de sa capacité à gérer des situations stressantes : on se sent moins dépassé et stressé face à une situation difficile de la vie quotidienne ou dans l’environnement de travail. Un dossier à boucler en dernière minute ? Pas de panique … je me sens capable de le gérer sans le mauvais stress associé … et les conséquences néfastes pour mon organisme (1).

L’amélioration du sentiment de relaxation.

Après une séance de neurofeedback sur ondes alpha (ondes associées à l’état de relaxation), il est démontré que l’on se sent immédiatement plus détendu. La sensation de lâcher prise est par ailleurs profonde et dure dans le temps. L’entraînement par neurofeedback me permet d’accéder à la sensation de lâcher prise, sensation agréable à vivre au quotidien !

Les bienfaits du neurofeedback ne s’arrêtent pas là ! Par effet ricochet, la pratique du neurofeedback influe sur bien d’autres aspects de la vie quotidienne.

 

Du sommeil à l’humeur : les bénéfices associés à une pratique régulière d’entraînement cérébral par neurofeedback

 

L’amélioration du sommeil

Fini les nuits blanches et les pensées qui ne veulent pas se reposer ! Un entraînement régulier par neurofeedback améliore de façon nette la qualité du sommeil : je m’endors plus vite, mon sommeil est plus réparateur (je me réveille reposé et frais au réveil), et je suis moins sujet aux insomnies.

 

Une meilleure condition physique

Un entraînement par neurofeedback améliore de façon générale mon bien-être physique. Une pratique régulière diminue les tensions musculaires et les douleurs chroniques, comme ce mal de dos qui surgit régulièrement. Elle facilite la digestion, diminue la fatigue et apporte un regain d’énergie généralisé dans mes activités quotidiennes (2).

 

De la bonne humeur

Une pratique régulière améliore l’humeur de façon positive (3) et diminue l’irritabilité. Je me sens plus joyeux ! Entraîner le cerveau à la relaxation par neurofeedback participe à avoir une meilleure estime de soi, et améliore la motivation au quotidien (4).

 

Un regain de l’attention et de la performance (5)

En entraînant mon cerveau à se relaxer par neurofeedback, j’améliore ma capacité de contrôle attentionnel. Fini le scrolling interminable entre deux tâches : je suis capable d’allouer des ressources pour être attentif à quelque chose, j’évite les distractions, je sais ramener mon attention sur une tâche (6). La pratique du neurofeedback permet également d’améliorer la mémoire de travail (7) : cette mémoire « vive » à court terme qui permet de stocker et de manipuler temporairement des informations afin de réaliser une tâche particulière, tel un raisonnement. Une pratique régulière offre également une meilleure capacité à se recentrer sur l’instant présent : je ressasse moins les événements passés, je projette moins dans le futur …

Une plus grande maîtrise de soi

En entraînant son cerveau au lâcher prise par neurofeedback, on acquiert une meilleure maîtrise de soi : je me sens moins impulsif, je fais face aux situations stressantes avec plus de sang froid. La capacité à prendre des décisions est améliorée. La capacité à maintenir une hygiène de vie est plus grande (8).


L’apprentissage d’une conscience de soi

Pratiquer l’entraînement cérébral par neurofeedback influe sur ma capacité à lâcher prise tout en apportant une plus grande connaissance de soi : en prenant conscience de l’activité électrique de mon cerveau, et en m’offrant la possibilité d’agir sur cette activité, je me sens acteur de mon propre bien-être. Le neurofeedback ouvre cette fenêtre vers l’intérieur d’une manière que peu de pratiques offrent.

 

L’utilisation du neurofeedback dans l’entraînement du cerveau à la relaxation est indéniablement bénéfique sur l’état physique, mental et émotionnel de celui qui le pratique. Les recherches démontrent qu’une pratique régulière de neurofeedback par EEG, comme celle proposée par le casque Melomind, améliore de façon significative la capacité d’un individu à entrer en état de lâcher prise, et donc de gérer au quotidien les situations de stress avec plus de fluidité et d’empathie.

  1. Moore, 2000; Hammond, 2005; Fisher & others, 2010. Lande, Williams, Francis, Gragnani, & Morin, 2010. Dupee & Werthner, 2011; Hardt & Kamiya, 1978; Plotkin & Rice, 1981

  2. Raymond, Varney, Parkinson, & Gruzelier, 2005

  3. Hanslmayr, Sauseng, Doppelmayr, Schabus, & Klimesch, 2005

  4. Raymond et al., 2005

  5. Zoefel, Huster, & Herrmann, 2011

  6. T. Egner & Gruzelier, 2001; Tobias Egner & Gruzelier, 2004

  7. Vernon et al., 2003; Escolano, Aguilar, & Minguez, 2011; Nan et al., 2012; “Neurofeedback training of EEG alpha rhythm enhances episodic and working memory - Hsueh - 2016 - Human Brain Mapping - Wiley Online Library,” n.d.

  8. Peniston & Kulkosky, 1989; Sokhadze, Cannon, & Trudeau, 2008. Bartholdy, Musiat, Campbell, & Schmidt, 2013; Schmidt & Martin, 2016. Englert & Bertrams, 2016.

 
Sophie Squillaci